Daddy !! Je veux une lampe !!

Je voulais vous présenter un super bricoleur aux mille idées. Pascal aime se faire discret quand il s’agit de parler de lui, il a cependant bien voulu m’ouvrir la porte de son atelier situé dans notre garage, car oui vous l’aurez deviné ce bricoleur imaginatif est mon Papa, notre super bricoleur familial ! 

brocante

Petite, j’en avais marre de ces trucs bizarres exposés dans la maison, il y avait même un coin que je présentais comme le mur des horreurs et c’était toujours une corvée de l’accompagner le dimanche aux vides grenier. Aujourd’hui, j’apprécie de plus en plus certains objets chinés ou restaurés par mon père. Pomme glaçons, lampes, pots vintage, table … décorent mon intérieur et font partie intégrantes de mon appartement.

atelier Pour mon père, tout a commencé à l’âge de 20 ans quand il est allé rejoindre son oncle et sa tante qui exposaient sur une brocante. Bricoleur et passionné par la récupération, les brocantes lui offrent la possibilité de trouver et acheter de multiples “vieilles” choses accentuant son don pour le travail manuel. Il s’est très vite mis à la restauration de meubles (ma chambre a une armoire et une table de nuit unique !).

Depuis toujours il fonctionne par coups de coeur et accumule des cendriers, des cadres, des lampes, des outils … « Les outils, j’ai toujours aimé, j’ai une grande admiration pour les vieux métiers : chaisier, forgeron, mineur… » Levé à 5h30 le dimanche matin, il peut parcourir jusqu’à 60 km pour visiter, peut-être, LA brocante de l’année.

Quel est ton état d’esprit quand tu pars “en chasse” ? 

« Je suis toujours excité, enthousiaste et impatient de trouver quelque chose de bien.. ou pas !»

Où se trouve tes brocantes préférées ?

« Je préfère le département 49 (Maine et Loire) les brocantes me semblent plus intéressantes pour trouver de bons objets. » 

Il n’hésite jamais a acheter un objet original et insolite puis passe des heures à rechercher son utilité. « En visitant un musée en Alsace,  nous avons découvert que l’étrange panier que j’avais acheté quelques années auparavant était un panier porte obus. »  Sans dénaturer l’esprit brocante, il restaure tous les éléments d’une pièce en faisant attention à ce que cela se voit le moins possible et casser une pièce lors de la restauration l’embête énormément.

lampe

Un objet essentiel pour la restauration ?

« Un stylo en fibre de verre, pour le nettoyage des petites pièces » 

Electricien de métier, il a toujours été attiré par les belles lampes et aime créer des luminaires d’esprit industriel. Ce sont toujours des pièces uniques car le pied, l’abat jour ou l’objet détourné ne viennent pas forcément du même objet ou du même endroit.

Pascal suit les tendances dans les magazines, à la télévision et sur internet mais restaure toujours à sa façon. « Ma préférée c’est toujours la dernière pièce que je restaure ! » Il apprécie le travail du designer Mathieu Mategot, créateur d’objets en tôle perforée (Rigitulle) qu’il utilise comme du tissus.

Quand on lui demande si il a des futurs projets, il répond qu’il a toujours 2 ou 3 lampes en cours. « Une lampe qui attend son pied ou un pied qui attend sa lampe. »

Merci Pôpa, de m’avoir raconté ta passion et je compte sur toi pour redonner “vie” encore à de nombreux objets.

Partager
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

3 Commentaires

  1. il s’entendrait bien avec mon chéri 🙂

    1. Faut que je lui fasse voir ce que fait ton chéri ! Il va adorer !! 🙂

  2. Ton papa qui répare toutes mes lampes/appareils électro-ménagers ahah :p
    C’est chouette ce qu’il fait comme créations! Il faudrait qu’il se fasse une page 😉

Laisser un commentaire