Plus de naturel

Depuis début 2018, je passe doucement aux produits naturels. Faire soi-même ses produits du quotidien et changer ses habitudes ne se fait pas en une journée.

Quand on m’a diagnostiquée un cancer fin avril 2018, l’envie de passer aux produits naturels a été encore plus fort. Je me souviens d’avoir passé toute une soirée à analyser les étiquettes de mes produits et de me coucher bien déprimée. J’utilise peu de soin de beauté et j’aime le DIY, les produits à faire soi-même étaient donc fait pour moi ! 

Je prends une grande partie des ingrédients sur aroma-zone.com, et pouvoir contrôler les compositions me rassure.

Déodorant naturel

Ma rencontre avec Sarah du blog Cueille le Jour a motivé mon choix pour passer au déodorant naturel. J’ai participé à un de ses ateliers lors du Blog’in Tours de janvier 2018 auquel j’étais également conviée pour animer un atelier créatif.

Ce déodorant miracle est réalisé avec 3 fois rien pour une maxi efficacité : de la farine de maïs, du bicarbonate de soude et de l’huile de coco. Je vous invite à découvrir sa recette de déodorant naturel sur son blog.

Il est très efficace, j’en suis ravie, il supprime totalement les odeurs de transpiration. Le matin, je l’applique au doigt car il fond facilement, j’essuie ensuite légèrement la petite poudre blanche avant de m’habiller.

Doux cheveux

Après être passée à un déodorant naturel, c’est mon shampoing  que j’ai voulu remplacer dès mars 2018. Mes cheveux ont tendance à vite graisser, je me suis donc tournée vers le Rhassoul une argile volcanique du Maroc qui absorbe les impuretés et les graisses.

Peu de temps après on m’a parlé du shampoing solide au lait d’ânesse fabriqué dans la Vienne avec des produits naturels : huile d’olive, de coco et de jojoba, beurre de karité, argile verte …

Je suis très satisfaite de ces 2 alternatives. Depuis que mes cheveux repoussent j’utilise seulement le shampoing solide et de l’huile de ricin qui favorise la repousse.

Les huiles essentielles

Dans le même temps, je me suis tournée vers les huiles essentielles. Il y en a pour chaque problème mais c’est à utiliser avec précaution. Après avoir demandé l’autorisation de les appliquer pendant mon traitement, je me suis procurée “Le guide terre vivante des huiles essentielles” la bible pour ne pas faire d’erreur.

  • Arbre à thé / Tea tree

S’il y en avait qu’une à garder ce serait celle-ci ! Efficace pour les aphtes, antiseptique pour les petits bobos, antiviral parfait à utiliser dans les produits ménagers …

  • Menthe poivrée

Bien utile lors des maux de tête avec quelques gouttes sur les tempes ou en la respirant pour limiter les nausées causées par la chimio. Je l’ai également appliqué avec un coton lors des douleurs osseuses.

Dentifrice naturel

Un des effets secondaires de la chimio ce sont les aphtes. Pas manqué dès le premier cycle de mon protocole et ce malgré les bains de bouche, j’en ai eu rapidement ! Alors je me suis vite confectionnée la recette la plus simple et rapide de dentifrice naturel :

  • Argile blanche – 2,50€
  • Bicarbonate de Sodium (liquide pour bain de bouche)
  • Huile essentielle d’arbre à thé (Tea Tree) – 2,70€
  • Flacon à dentifrice 80ml – 1,90€

Mettre l’argile blanche dans un bol et ajoutez peu à peu le bicarbonate liquide jusqu’à l’obtention d’une pâte qui ne coule pas de la cuillère. Ajoutez 2-3 gouttes d’HE d’arbre à thé et mélangez bien. Veillez à utiliser une spatule ou cuillère en bois ou plastique car l’argile blanche n’aime pas l’inox.

Ce dentifrice est à destination de tous !
Si vous êtes en chimiothérapie, cette recette de dentifrice maison est encore plus efficace avec une brosse à dents très souple 7/100 disponible en pharmacie. La recette a été approuvée par l’équipe soignante de mon hôpital. J’ai imprimé de petites fiches pour expliquer aux patients comment procéder et je les ai mises à disposition dans les différents services du pôle cancérologie. Si un aphte est récalcitrant mettez une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé et une goutte d’eau sur un coton-tige avant de frotter directement sur l’aphte.

C’est également très économique, avec tous les produits achetés vous obtenez plus d’un an de dentifrice.

Zéro-dechet

Au départ j’ai eu l’impression de me lancer dans deux “quêtes” bien différentes. D’un côté mon envie de produits naturels et de l’autre la réduction de mes déchets. Finalement les 2 se complètent ! Camille du blog tourangeau “Camille se lance” le prouve. En effet, sur son blog on retrouve toutes ses démarches zéro déchet ainsi que ses recettes de produits. En faisant son déo, on réutilise le même contenant, idem pour le dentifrice ou la lessive …

Même si les débuts sont hasardeux Camille encourage sans jamais juger, elle n’est pas du tout moralisatrice. Elle a écrit un très bon livre qui aborde tous les thèmes et qui donne de précieux conseils pour se lancer et s’améliorer petit à petit dans le zéro-déchet. Je suis déjà bien équipée : cotons démaquillants réutilisables, gourde, tote bag, pailles en inox, sacs réutilisables pour les courses …

Tout-faire soi-même

Pour continuer dans ma démarche il y a bien sûr beaucoup de recettes sur internet mais je ne suis pas infographiste pour rien et j’aime énormément le papier, j’ai donc acheté la version complète du livre “Tout faire soi-même” des Éditions Tana. Très bon guide également. J’avais acheté la version cosmétique à ma petite cousine, on y retrouve 4 recettes de dentifrice, plusieurs shampoings, des masques visage en fonction de sa peau …

Je vous laisse, j’ai une lessive maison à réaliser.

Et vous, quels sont vos petits gestes plus naturels ?

4 Replies to “Plus de naturel”

  1. Je suis d’accord avec toi à 100%. J’aimerais apprendre à réaliser mes propres savons, je fait déjà dentifrice (en poudre par contre) et déodorant (crémeux) par contre, je ne trouve pas la solution pour mes cheveux secs et frisés …

    1. Ça doit être vraiment chouette de réaliser ses savons, on peut en faire de très beaux 🙂 Il y a énormément de recettes de shampoings pas simple de trouver celle qui nous convient.

  2. Tout comme toi, je me suis lancée dans le 0 déchet et le fait de faire mes produits ou d’acheter des produits plus sains. Cela est venue di fait que comme je vis en Arabie, ici c’est difficile de trouver certains produits, il faut faire ses reserves en France et puis ça pèse dans la valise ^^ et puis ici les produits sont assez chimique car ça vient des USA. dDu coup je suis passée aux cotons lavables, aux tote bags (ici le pastique est roi), a la gourde en verre, aux shampoings et savons durs. On essaie d’éliminer petit a petit. Et le concept de faire ses produits, j’aime bien j’ai l’impression de me prendre pour une chimiste (à l’école je n’aimais pas ça^^).
    Dit moi ou as tu acheter ce fameux savon de Vienne ?
    Bisous
    Mario mn

  3. j’essaye aussi de m’y mettre peu à peu!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.