L’art de faire des noeuds : le macramé

macramé

Au mur, sur la table, en porte-clé, au poignet, aux oreilles … Vive le macramé ! La tendance des années 70 revient en force pour apporter de la douceur à notre quotidien.

En septembre 2017 je vous présentais ma jolie suspension en macramé qui apporte du charme à ma chambre. Mais ne croyez pas que je me suis arrêtée là, au contraire, j’ai organisé un atelier de découverte du macramé au salon des loisirs créatifs de Tours, et l’année dernière, pour Noël, tous mes proches ont eu droit à un porte clé.

L’art du macramé a l’avantage de ne demander aucun autre matériel que du fil et … ses doigts ! Pratique pour un Do It Yourself à emporter en vacances ou à sa pause déjeuner. De plus, c’est un loisir simple donc accessible aux plus jeunes comme aux grands débutants.

Les noeuds

Il existe une grande quantité de nœuds de macramé, mais pour débuter, un seul peut suffire : le noeud plat. Le geste est similaire, mais en fonction de l’enchaînement, une forme différente se dessine : dans le même sens ce sera une torsade et en alternant ce sera un enchaînement de carrés. Certains nœuds vous rappelleront les bracelets africains de notre enfance. Après quelques heures de patience, pour assimiler les différents nœuds, le macramé devient une méditation les yeux fermés.

Le fil

Même si cela s’est démocratisé, un fil de qualité coûte un peu cher, mais le résultat est au rendez-vous. Deux points me semblent importants pour le choisir.

  • L’épaisseur. En théorie on peut faire du macramé avec toutes sortes de fils, ficelles, longues bandes de tissu … Mais pour un joli rendu il ne faut pas que le fil soit trop fin, 3mm est un minimum. 
  • La matière. Le coton est pour moi le plus agréable à travailler et c’est une texture douce. J’ai tenté avec de la grosse ficelle et en plus d’être désagréable au toucher, le tombé du fil n’est pas aussi élégant qu’un fil macramé sur ce site spécialisé par exemple.

Concernant la couleur, même si j’ai une préférence pour le naturel, je craque pour mes boucles d’oreilles jaunes !

Il y a même des sites uniquement dédiés au macramé ! Tous les arts ne peuvent pas en dire autant.

Pour se mettre en action, il existe de nombreux tutos gratuits sur internet. Noël approche et je vous propose les jolis flocons du blog Les Yeux en Amande et pour réaliser des portes clés rendez-vous sur le blog de ma copine Sandie. Mais aussi des kits.

Quelle réalisation en macramé vous fait craquer ?

*Contenu sponsorisé*

One Reply to “L’art de faire des noeuds : le macramé”

  1. Le fil est en effet très important pour commencer une création… à choisir minutieusement !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.